Une initiative du Réseau Avant de Craquer
(Une fédération d’organismes voués au mieux-être de l’entourage d’une personne atteinte de maladie mentale.)
1 855 CRAQUER
(272-7837)

Pour aider sans filtre, cherchez ici :

Mon proche m’inquiète

Souvent, les maladies mentales sont des maladies de la communication et cela a des répercussions dans les relations avec l’entourage. Côtoyer ou vivre avec une personne atteinte de schizophrénie, de trouble bipolaire, de dépression, d’un trouble obsessionnel-compulsif ou d’un trouble de la personnalité limite peut parfois être déroutant ou inquiétant. Ça se peut que tu te sentes perdu(e) par moment, et c’est tout à fait normal.

Tu veux comprendre, SANS FILTRE

Voici des exemples de comportements de la personne qui peuvent t’inquiéter.

Ton proche :

  • se met rapidement en colère pour des détails;
  • se chicane constamment avec les membres de la famille;
  • dit être très malheureux à l’école, au travail, chez lui, alors qu’il n’y a pas si longtemps, c’était le contraire;
  • délaisse ses amis et s’isole de plus en plus;
  • manifeste des signes aigus de tristesse mais dit que tout va bien;
  • éprouve des problèmes de sommeil, confond le jour et la nuit;
  • mange de moins en moins ou, au contraire, tout le temps;
  • consomme de l’alcool ou des drogues alors que ce n’est pas dans ses habitudes;
  • cherche ses mots, s’exprime difficilement et parle de façon incompréhensible;
  • a de la difficulté à se concentrer pour écouter la télévision, un film ou lire un livre;
  • oublie de faire ses tâches quotidiennes;
  • n’est pas capable de suivre une conversation, semble complètement absent;
  • entend des voix et voit des choses que tu n’es pas en mesure d’entendre ou de voir;
  • agit bizarrement, se sent épié ou surveillé;
  • entreprend subitement des projets démesurés alors qu’il était de nature calme et réservé;

Comment réagir aux comportements de ton proche

Tu n’as pas à prendre la situation sur tes épaules : il y a des professionnels qui peuvent très bien le faire. Nous te suggérons d’encourager ton proche à les consulter.

Tu te sens troublé(e), inquiet(ète) ou démuni(e) face à de tels comportements? L’idéal, c’est d’aller chercher de l’information et des outils pour savoir comment réagir.

Tu peux consulter les sites Web proposés au bas de la page. Tu peux aussi nous contacter, SANS FILTRE. Nous t’aiderons à comprendre et à savoir quoi faire! En allant chercher de l’aide, tu pourras mieux épauler ton proche, tout en préservant ton équilibre dans ces moments plus difficiles.

Si tu vis une situation de crise, que ton proche refuse de collaborer et que tu as besoin d’aide rapidement, réfère-toi à la section C’est urgent!

À retenir

Il est fort possible que, lorsque tu veux parler avec ton proche de ses comportements, il ne manifeste pas d’ouverture. L’idéal est donc de l’encourager à consulter un professionnel.

Tu dois aussi penser à toi et chercher à mieux t’outiller pour comprendre la situation et ton rôle dans le processus visant le rétablissement de ton proche.

Liens vers des textes complémentaires

J’ai une sœur ou un frère atteint de maladie mentale… Ce que je dois savoir

Qu’est-ce qu’une maladie mentale ? sur le site de l’Association des médecins psychiatres du Québec.

Section Comprendre et reconnaître les maladies mentales du guide L’Indispensable (pages 14 à 31).