Une initiative du Réseau Avant de Craquer
(Une fédération d’organismes voués au mieux-être de l’entourage d’une personne atteinte de maladie mentale.)
1 855 CRAQUER
(272-7837)

Pour aider sans filtre, cherchez ici :

C’est urgent!

La maladie mentale n’est pas automatiquement associée à une crise. Cependant, lorsque la crise survient, il faut éviter de te retrouver démuni(e). C’est pourquoi il faut prévoir les démarches que tu auras à effectuer dans une telle situation.

On peut t’aider rapidement, SANS FILTRE.

Prévoir les situations de crise?

  • Dresse une liste des numéros de téléphone à utiliser en cas de crise : service de police, centre de crise, programme d’aide de ton milieu, médecin et/ou psychiatre, association membre du Réseau Avant de Craquer de ton territoire et établissement de santé où ton proche pourrait être hospitalisé.
  • Demande à l’avance à ton proche vers quel hôpital tu dois te rendre en cas d’urgence.
  • Détermine qui, des membres de la famille ou des amis, est le plus susceptible d’établir un lien de confiance avec ton proche.
  • Établis à qui tu peux téléphoner pour obtenir de l’aide, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit.
  • Prévois qui s’occupera des enfants ou des animaux de compagnie s’il y a lieu.

Ton proche risque d’être moins effrayé en cas de crise s’il a participé à l’élaboration du plan d’urgence et s’il sait à quoi s’attendre.

Comment réagir à une situation de crise?

Voici quelques trucs pour guider tes interventions en cas de crise :

  • Demeure aussi calme que possible.
  • Élimine les sources de distraction (radio, télévision, etc.).
  • Une seule personne doit parler à la fois.
  • Commente les comportements que tu observes (tu as peur, tu es confus, etc.).
  • Évite le ton autoritaire et ne crie pas.
  • Au besoin, répète les questions dans la même formulation.
  • Laisse de l’espace à la personne et évite une attitude trop émotive.

Tu dois aussi déterminer le niveau d’urgence de la crise et réagir en conséquence.

C’est grave et urgent

Si la personne met sa vie ou celle des autres en danger (ex. : comportements violents, pensées suicidaires), contacte le 911. Les policiers jugeront s’ils doivent la conduire à l’urgence de l’hôpital en vue d’être examinée par un médecin, même si elle ne veut pas s’y rendre. Dès lors, tu peux nous contacter, SANS FILTRE, et nous serons en mesure de te soutenir durant cette période difficile.

Concernant les pensées suicidaires, on te suggère de consulter le site de l’Association québécoise de prévention du suicide ou de composer le 1 866 APPELLE (1 866 277-3553).

C’est grave, mais non urgent

La situation est grave, mais sans danger immédiat (ex. : ses propos sont incohérents, elle entend des voix, etc.), tu peux nous contacter, SANS FILTRE, et nous t’accompagnerons dans les démarches à faire.

À retenir

Mieux vaut préparer la crise avant qu’elle ne survienne. Cela prend un plan précis et, idéalement, il faut le communiquer à ton proche. En ayant toutes les informations en main, tu peux réagir de la bonne façon et éviter des conséquences fâcheuses.

Dans tous les cas, il faut déterminer s’il s’agit d’une urgence ou non. En cas d’urgence, appelle immédiatement le 911.

Dans tes interventions lors d’une crise, essaie de conserver ton calme et évite de lever le ton ou d’être trop autoritaire.

Liens vers des textes complémentaires

L’Association québécoise de prévention du suicide

Regroupement des Centres de prévention du suicide du Québec – RCPSQ

Regroupement des Services d’intervention de Crise du Québec