Une initiative du Réseau Avant de Craquer
(Une fédération d’organismes voués au mieux-être de l’entourage d’une personne atteinte de maladie mentale.)
1 855 CRAQUER
(272-7837)

Pour aider sans filtre, cherchez ici :

Comment communiquer avec mon proche?

La technologie permet d’entrer en contact avec des gens partout dans le monde en tout temps. Pourtant, communiquer demeure un défi. Et ça peut se compliquer encore plus lorsqu’on communique avec quelqu’un atteint de maladie mentale. La relation que tu veux avoir avec ton proche peut rencontrer des obstacles en raison d’idées préconçues, d’émotions suscitées par la situation, des habiletés à communiquer de part et d’autre, etc.

Tu peux en parler, SANS FILTRE.

La communication verbale est souvent mise de l’avant, pourtant elle ne participe qu’à 45% de la communication globale. En fait, on peut même la subdiviser entre la signification des mots (7%) et l’intonation (38%). La dimension non verbale (par les gestes, les attitudes, les mimiques, les comportements) compte pour 55% de la communication globale.

En bref, le sens des mots n’a que peu de poids dans la réalité. Pour bien communiquer, il faut s’impliquer complètement dans la conversation. D’ailleurs, ta capacité à écouter est aussi importante que ta capacité à t’exprimer. Pose des questions, intéresse-toi à ce que l’autre te raconte.

L’attitude à avoir lors des conversations avec ton proche

La qualité de ta communication avec ton proche est déterminée notamment par la qualité de ton message et la capacité de compréhension de ton proche au moment de l’échange. Pour créer un bon rapport avec ton proche, tu dois l’aborder d’égal à égal, l’écouter activement en évitant d’interpréter ses propos.

Pour connaître les règles d’or en communication, tu peux consulter les sites Web proposés au bas de la page. Aussi, tu peux nous contacter, SANS FILTRE, pour savoir de quelle façon tu peux faciliter la communication avec ton proche dans la situation particulière que tu vis.

À retenir

La communication peut rencontrer bien des obstacles, il importe donc de s’assurer de bien communiquer en misant non seulement sur le verbal, mais aussi sur le non verbal. D’ailleurs, l’écoute est au moins aussi importante que ce que tu dis.

Assure-toi d’aborder l’échange d’égal et égal et évite d’interpréter les propos de ton proche.

Liens vers des textes complémentaires

Section Une communication efficace avec mon proche du guide L’Indispensable (pages 32 à 25)

La communication: Clé de l’amour ou source de mésententes?